NATIONAL 1. Clément Simonin (Toronto FC) signe à l'USC. Lire l'interview du joueur...

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J'ai 25 ans et je ne suis né à Ploemeur. J'occupe le poste de défenseur central et éventuellement celui de milieu défensif.

Peux-tu nous décrire ton parcours ?

J'ai été formé au FC Lorient de 12 à 19 ans. J'ai ensuite joué une année (saison 2010/2011) en CFA2 avec l'USC. Puis je suis parti aux États-Unis. J'ai joué trois ans en sport universitaire puis deux ans en MLS avec Toronto

L'expérience de Clément aux US a été décrite de manière assez précise dans un article de SO FOOT : http://www.sofoot.com/clement-simonin-j-allais-arreter-le-foot-quand-j-ai-ete-drafte-195744.html

Que retires-tu de cette expérience à l'étranger ?

C'est d'abord une superbe expérience humaine. En plus de la langue, j'ai appris à travailler d'une autre façon au niveau football et j'ai côtoyé des joueurs avec une grande expérience comme Cheyrou et Perquis.

Pourquoi es-tu revenu en France ?

La saison s'est terminée fin décembre. Toronto n'a pas pas renouvelé mon contrat notamment pour des raisons de nombre de joueurs étrangers. J'ai alors décidé de rentrer en France.

Quels sont tes objectifs avec l'USC ?

Je me suis entraîné seul depuis mars jusqu'à maintenant. Mon objectif est de retrouver le terrain le plus vite possible et d'enchaîner les matchs. De tirer vers le plus haut possible mes objectifs personnels et de participer au maximum à ceux du collectif.

Je suis venu voir plusieurs matchs notamment contre Créteil et Bastia. Je suis impatient de rejouer avec Guillaume Jannez , Maxime Toupin, Jérémy Drouglazet ou encore Guillaume Gégousse.

La réaction de Nicolas Cloarec : « Nous sommes très heureux de la signature de Clément. Il a réalisé de belles performances en championnat universitaire et en MLS et si nous avons la chance de l’avoir avec nous, c’est uniquement car il n’a pas pu prolonger son aventure en MLS pour des raisons administratives. Cette arrivée s’inscrit dans notre projet puisque c’est un garçon du coin. C’est un bon message que l’on envoie pour la suite du recrutement. »