logo sports ouest ouest-france.fr

Jeudi 15 décembre 2016

National. Deux matchs à la maison pour clôturer 2016. Epinal demain et Avranches mercredi. Retour à Guy-Piriou pour Florian Le Joncour, vainqueur dans les Vosges.

of
Le gars de Saint-Thois, Florian Le Joncour, tombeur d'Epinal sous les couleurs d'Avranches.
Photo : ouest-france


Florian, Avranches s'est imposé vendredi face à Bastia, mais votre précédente victoire datait de fin septembre à Épinal. Quel souvenir avez-vous gardé de ce match ?

Je me souviens que ça avait assez compliqué et même jusqu'au bout. J'avais d'ailleurs trouvé le groupe très costaud et complet dans toutes ses lignes, typique du National. On a vu le week-end dernier ce que cette équipe a été capable de faire sur le terrain de Châteauroux (0-5). Même si Épinal était 17e avant la rencontre, ça montre qu'il y a vraiment de la qualité. On voit chaque semaine la complexité de ce championnat. Nous, on restait sur huit matchs sans victoire depuis Épinal, un coup de moins bien qui, on l'espère, est désormais derrière nous.

Retour sur votre parcours. Quand vous avez quitté Concarneau, c'était pour signer professionnel à Caen. Comment s'est passée cette arrivée à Avranches ?

Le plus simplement du monde. À Caen j'ai fait le banc en Ligue 1 à cinq reprises, mais sans jamais entrer en jeu. J'ai donc joué avec l'équipe B en CFA2. Cette année, il est certain que j'avais envie de temps de jeu dans un autre championnat. Avranches était intéressé, le National me convenait parfaitement et le Stade Malherbe n'a pas du tout hésité. J'aurais pu chercher ailleurs, mais Caen est assez proche d'Avranches et le club qui peut ainsi garder facilement un œil sur mes prestations.

Avranches fait un bon début de saison avant un gros coup de mou. Êtes-vous toujours titulaire dans l'axe ?

On a démarré assez fort, puisqu'on ne perd qu'à la 6e journée. Derrière, il y a eu une grosse période de matchs nuls. On espère être sorti du trou d'air. Moi, j'ai été suspendu après le match à Lyon-Duchère, mais j'ai repris et toujours au même poste.

Mercredi, vous jouerez à Guy-Piriou. C'est un déplacement que vous aviez noté sur votre calendrier ?

Bien évidemment, c'est ce que j'ai regardé en premier. En semaine, dernier match avant la trêve, c'est super. Il y aura sûrement beaucoup de monde au match.

Si on vous avait dit au mois d'août que vous viendriez alors chez le dauphin ?

Je n'aurais peut-être pas mis ma main à couper, mais ce début de saison de Concarneau ne m'étonne pas du tout. Après le match amical qu'on avait joué à Saint-Yvi et sur la bonne vague de la montée, ce départ ne m'a pas surpris. J'ai regardé plusieurs matchs. Ils tiennent et prouvent qu'ils sont à leur place. Nous, on verra ça la semaine prochaine. Pour l'heure on est totalement tourné sur la venue de Créteil.

Recueilli par André Lancien